Participatif multiprogramme

Appel à projet Habitat participatif Ville de Paris

Conception : WRA + groupe Aru18Juin

Bureaux d’études : Mécobat (TCE) + Tribu

Maîtrise d’ouvrage : Groupe Aru18Juin + SNL

AMO : A-Tipic

Site : Rue Gasnier Guy à Paris 20ème

Programme logements : 12 logements participatifs dont 3 en locatif social avec jardin, chambre d’amis, buanderie, atelier, chaufferie, stockage et table de ping pong en commun

Programme activités : Café associatif + atelier d’artiste (studio photo) + coworking (16 places).

Mission : Accompagnement en phase appel d’offre (Ville de Paris)

SDP : 1 480 m²

Coût : 2,2 M€ HT [vc_separator type=’normal’ position=’center’ color=’#cccccc’ border_style=’dashed’ thickness=’0,5′ up= » down= »]

Relais web : Pavillon de l’arsenal | groupe Aru18Juin sur Fb | François Prinvault architecture | Noé Architectures

Remerciements : Olivia, Frédéric, Rita, François, Christine, Valérie, Noé, Aurélie, Jean Marc, Daisy, Julien, Anne Marie, Jean Marc, Adèle, Jean Christophe, Marie et les gosses !!

N’hésitez pas à nous appeler pour bavarder du sujet (V. Doray)

Un process étonnament fluide

le groupe, soudé, impliqué, prend des décisions fermes.

Enthousiasmant !!! Ce projet est conçu avec 9 familles sur une parcelle que l’on aime depuis toujours, près de la place Gambetta à Paris. Il regroupe plusieurs fonctions dans un équilibre aussi vivant qu’idéal et répond à un précepte un peu nouveau pour les méticuleux Wild Rabbits : laisser faire…

Image

Printemps 2015, le parti architectural a fait rapidement consensus : Face pour les archis (une façade très sage sur la grand rue au nord) et Pile pour les habitants (un joyeux bazar sur la rue sympa au sud !). Il raconte l’histoire d’un immeuble faubourien du quartier qui se serait un peu effondré et dont on verrait côté Sud l’intérieur des logements. Les habitants jouent le jeu en réalisant chacun une déco des loggias très personnelle, comme si c’était leur séjour (papiers peints, tableaux etc…). Mais cela va plus loin car toutes les familles customisent à la fois les plans initiaux et les baies de cette façade.

Le programme fait un peu catalogue de bonnes idées (buanderie, atelier, chambre à donner, potager sur le toit, la belle ordure etc). Mais pour se le confirmer, en pratique, il a fallu des centaines d’heures de palabres, de projections dans le futur, de tableurs excel, de crobards et de cookies à la carotte !

Ce qui étonne le plus, ce sont toutes ces fonctions réunies en un seul lieu : le bureau de 150 m² partagé et ouvert (1/3 pour les habitants seulement). L’atelier d’artiste qui sert de studio photo (Studio Austréales) pour l’instant et surtout le café associatif qui régénère une vie sociale solidaire dans un quartier qui se gentrifie à vue d’œil et sert aussi de salle multitâche pour la trentaine d’habitants du projet.

Maçonnerie bas carbone !?

Les habitants sont partie prenante d’une démarche de recyclage de matériaux aussi évidente qu’improbable dans un tout autre contexte.

Sur la construction, les Wild Rabbits ont saisi l’opportunité de réaliser un vieux fantasme : la maçonnerie bas carbone, une ossature béton (c’est pas terrible mais, à R+7 ça donne la souplesse nécessaire pour libérer les cloisonnements). Puis un remplissage génial : brique de terre crue à l’intérieur, isolant biosourcé (on verra plus tard) et brique de seconde main en parement. Renseignements sont pris pour implanter un container et y stocker le matériel glané (y compris la ferronnerie). Un référent du groupe récup’ est pressenti, c’est parti !!!

Printemps 2016, le jury de l’appel à projet a retenu une autre association, le groupe aru18Juin rebondi et cherche un autre lieu, c’était magnifique !

[vc_separator type=’normal’ position=’center’ color=’#cccccc’ border_style=’dashed’ thickness=’0,5′ up= » down= »]